Giro: Primoz Roglic attend son heure à Saint-Marin

A priori imbattable, Roglic veut remettre les pendules à l’heure.
A priori imbattable, Roglic veut remettre les pendules à l’heure. - PN.

Dans le jeu des tergiversations collectives auquel se livrent les favoris du Giro depuis le regrettable abandon de Tom Dumoulin, on en viendrait presque à se réjouir que le premier grand chrono débarque dimanche, avec l’arrivée jugée en République de Saint-Marin dont le célèbre monticule domine l’Adriatique. Car le Tour d’Italie en perd son latin. Qui contrôle qui et qui contrôle quoi ? L’avantage de la montre, c’est qu’elle ne supposera aucune improvisation ou d’état d’âme sur les 35 kilomètres qui séparent Riccione de l’arrivée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct