Emmanuelle Castro, responsable marketing chez Wild Bunch (ventes internationales)

« Nous sommes mandatés par le producteur pour vendre leurs films dans le monde entier pendant 10-20-25 ans. On essaie d’avoir la période la plus longue pour travailler de manière cohérente les sorties salle, vidéo, télé. Sur plusieurs territoires, on a des distributeurs fidèles aux films des frères. Il y a un attachement à leur filmographie. Les frères aiment aussi retrouver des interlocuteurs familiers pour faire un travail sur la longueur. Beaucoup de territoires sont prévendus avant qu’on arrive à Cannes. Là est notre force de frappe. Pour alléger les risques et avoir une implication plus forte des distributeurs. Le but est de boucler le plus de territoires avant la projection officielle. Le jeune Ahmed est déjà prévendu à 23 distributeurs dont certains couvrent plusieurs territoires comme au Moyen-Orient et en Amérique latine. Le scénario était très fort, donc cela nous a beaucoup aidés. C’était même facile à vendre car on est sur quelque chose de cadré, avec retour à un acteur inconnu, un sujet délicat avec une position forte et personnelle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct