Salvini en fait trop

Matteo Salvini (à droite).
Matteo Salvini (à droite). - AFP.

La Française Marine Le Pen, l’Allemand Jorg Meuthen, l’Autrichien Harald Vilimski, le Hollandais Geert Wilders et une demi-douzaine d’autres leaders de partis souverainistes européens se retrouvent samedi à Milan pour célébrer l’événement clou de leur campagne en vue des élections du 26 mai. En se réunissant place du Dôme dans la capitale lombarde, la diaspora souverainiste consacre Matteo Salvini leader de l’internationale brune, chef de file du front qui veut brider Bruxelles, abolir le traité de Maastricht, rétablir les frontières et les droits de douane, bouter les migrants hors d’une Europe chrétienne. La presse internationale ne s’y est pas trompée en consacrant ses couvertures au nouveau Duce transalpin qui marche d’un pas martial… sur Rome et sur Bruxelles.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct