Les écoles peinent à recruter des directeurs

On ne parle encore de pénurie dans les fonctions de directeur mais d’un vrai souci de recrutement pour de nombreux pouvoirs organisateurs. © René Breny.
On ne parle encore de pénurie dans les fonctions de directeur mais d’un vrai souci de recrutement pour de nombreux pouvoirs organisateurs. © René Breny.

Quand j’ai débuté dans ma fonction de directeur en 1993, le droit de l’enseignement tenait sur une étagère… Aujourd’hui, il faut trois ou quatre… armoires ! » L’image utilisée par Stéphane Vanoirbeck, directeur du service « pouvoirs organisateurs » (PO) du Segec (secrétariat général de l’enseignement catholique), en dit long sur l’intensification des tâches administratives qui touche les directeurs. Elle contribue aussi à expliquer pourquoi on ne se bouscule plus pour prendre le leadership d’une des 3.000 écoles actives sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Peut-on parler pour autant de pénurie ? Le secteur évoque plutôt une disette de candidats… variable d’un réseau à l’autre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct