Le silence des faïences

«
Sans titre
», 2019, huile sur bois, 20 x 15 cm.
« Sans titre », 2019, huile sur bois, 20 x 15 cm. - courtesy of the artist and Rossicontemporary

Née en Belgique en 1984, diplômée de l’atelier peinture de Bernard Lorge à La Cambre, Marie Rosen séduit le regard autant qu’elle brouille les pistes d’un univers à la fois vaste et clos, familial et inquiétant, empreint d’une étrangeté qui peut glacer les sangs : « Parfois j’ai l’impression de subir la peinture, qu’elle est plus forte que moi », déclare-t-elle.

Maîtrisant parfaitement la technique de la peinture à l’huile, qu’elle détourne à sa façon, la plasticienne multiplie les glacis et ponce ses étranges tableaux aux bords arrondis dans lesquels elle met en scène de singulières figures humaines hiératiques qui ont quelque chose à voir avec les personnages de Magritte ou de Delvaux tout en s’en écartant sensiblement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct