Sur les terres de Viktor Orbán, à la frontière entre partisans et détracteurs

Viktor Orban.
Viktor Orban. - Reuters.

A deux heures de route de Budapest, à Mohacs, dans un grand champ tranquille baigné de soleil situé sur la frontière sud de la Hongrie, en bordure de la Croatie, de grandes hallebardes à têtes de chevaliers plantées à l’oblique dans le sol rendent hommage aux soldats hongrois qui se battirent ici en un combat singulier et brutal, il y a un peu moins de cinq siècles. Difficile d’imaginer, en regardant ce paysage riant et tranquille, troublé seulement par le pépiement des oiseaux, que le 29 août 1526, Mohacs fut le théâtre de la plus célèbre bataille de l’histoire hongroise. Ce fut une défaite terrible, et un carnage, pour la Hongrie qui versa le sang de 25.000 hommes en un jour.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct