Valentin Vermeesch a passé sa courte vie à essayer d’être aimé

La cour et les jurés ont fait une véritable plongée dans la misère d’une famille carencée.
La cour et les jurés ont fait une véritable plongée dans la misère d’une famille carencée. - Photo News.

La cour d’assises de Liège a terminé, ce mardi, l’audition des témoins de moralité de Valentin Vermeesch, torturé et tué, en mars 2017, par cinq jeunes qu’il prenait pour ses amis. La cour et les jurés ont ainsi fait une véritable plongée dans la misère d’une famille carencée, dans la déshérence d’un gamin non désiré, qui a passé sa courte vie à essayer de se faire aimer.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct