#EU4YOU Allemagne: La Saxe, ou quand les vieux démons de l’extrêmisme ressurgissent

En Saxe les manifestations anti-migrants et en faveur de la droite radicale sont courantes. C’est partie de l’Allemagne semble renouer avec des vieux démons.
En Saxe les manifestations anti-migrants et en faveur de la droite radicale sont courantes. C’est partie de l’Allemagne semble renouer avec des vieux démons. - D.R.

Début mai, Wiener Platz, au centre de Dresde. 2.000 personnes environ se sont rassemblées devant la gare. Des hommes d’âge mûr, pour la plupart. Sur la scène, Siegfried Däbritz. Il clame que Merkel a voulu détruire l’Allemagne en acceptant d’accueillir réfugiés et migrants en 2015. Comme tous les lundis, son discours inaugure une manifestation de PEGIDA, association qui lutte contre « l’islamisation de l’Allemagne ».

Elle suscite la controverse en Allemagne en raison des opinions de son président, affilié par le passé à des mouvements et des partis fascisants, au sein desquels il lui est arrivé de glorifier le Troisième Reich. Däbritz vient du milieu raciste des hooligans. Il s’est avéré trop radical même pour l’AfD, dont les autorités saxonnes ont refusé de l’inscrire sur sa liste de candidats aux élections fédérales, il y a deux ans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct