Elections 2019: les curieux comptes électoraux du SPF Intérieur

Binche, Estinnes et Morlanwelz rejoignent la toute nouvelle circonscription de Soignies-La Louvière.
Binche, Estinnes et Morlanwelz rejoignent la toute nouvelle circonscription de Soignies-La Louvière. - Communauté urbaine du Centre

En Wallonie, l’élection des 75 députés appelés à siéger au parlement régional sera marquée par une évolution en profondeur du contour des circonscriptions. En tout cas en Hainaut et en Luxembourg, la carte électorale restant inchangée à Liège, à Namur et en Brabant wallon. En 2014, la Wallonie comptait treize circonscriptions. Six d’entre elles subissent l’impact de la décision imposée par le Conseil d’État et coulée dans un décret spécial de janvier 2018. C’est énorme.

Et cela risque de rendre complexe la lecture des résultats du 26 mai. Comparer par exemple les chiffres de 2014 sur la circonscription de Charleroi et ceux de 2019 sur la circonscription fusionnée (mais amputée de cinq communes) de Charleroi-Thuin semble difficile. Mais le plus étonnant réside dans l’attitude du SPF Intérieur : l’administration chargée de publier les résultats électoraux a cherché à « faire simple » en retenant des résultats partiels pour 2014. Curieux…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct