Ariël Jacobs: «Il savait qu’on aurait besoin de lui»

Ariël Jacobs: «Il savait qu’on aurait besoin de lui»
Belga

Le Clasico du 24 mai 2009 a été prépondérant dans sa carrière. Pourtant, l’enjeu de la rencontre aurait pu freiner les ardeurs du coach de l’époque. « Quand je l’ai repris dans mon noyau, il y a eu beaucoup de questionnements. Les gens se demandaient si c’était le bon moment pour lui donner sa chance. Je l’avais vu plusieurs fois chez les jeunes et je savais qu’il avait un bon potentiel, mais encore faut-il être capable de répondre présent au plus haut niveau », explique Ariël Jacobs, qui avait décidé d’offrir 25 minutes à Romelu Lukaku, dans un contexte très compliqué. « Je lui ai beaucoup parlé avant le match. Je lui ai expliqué que j’aurais certainement besoin de lui, soit pour tenter de créer le danger en zone de finition si on devait refaire un retard, ce qui était le cas, soit pour profiter des espaces en contres si on menait à la marque.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct