Le grand flou autour du statut des coursiers Deliveroo

Le grand flou autour du statut des coursiers Deliveroo

Nouvel épisode dans la saga « livreurs vs Deliveroo ». Et non des moindres. Le Soir a pu consulter des documents adressés récemment par le fisc à la plateforme organisant la livraison de repas à domicile. Ils sont sans équivoque : le SPF Finances estime que l’entreprise ne répond plus au critère de la « loi de Croo » permettant une non-taxation des 6.250 premiers euros gagnés par chaque livreur. Or, malgré les avertissements, Deliveroo organise toujours le travail de ses coursiers sous ce statut fiscalement intéressant.

Sans entrer dans les détails techniques, sur le terrain les implications sont évidentes : les livreurs Deliveroo ne peuvent plus opérer sous le statut collaboratif exempté d’impôts. Ils doivent être considérés par la société qui les « emploie », comme le stipule également le fisc, soit comme des salariés, soit comme des indépendants. Cette société devant leur fournir les fiches fiscales appropriées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct