Elections européennes: aux Pays-Bas, l’extrême droite à la peine

L’arrivée du FvD, parti populiste europhobe fondé il y a tout juste deux ans, a cette année, cannibalisé l’extrême droite.
L’arrivée du FvD, parti populiste europhobe fondé il y a tout juste deux ans, a cette année, cannibalisé l’extrême droite. - EPA

De quatre sièges, il passerait à un sur les 26 alloués aux Pays-Bas. Voire à zéro. Le Parti de la liberté (PVV), dirigé par Geert Wilders, est l’un des grands perdants des élections européennes aux Pays-Bas, si l’on se base sur les sondages sortie des urnes. Soulignons clairement qu’il ne s’agit pas de résultats, mais de sondages, et que la marge d’erreur est d’un siège.

« Malheureusement, le PVV a perdu des sièges », a reconnu Wilders sur Twitter. « Nous avions espéré obtenir plus de sièges, mais avec notre siège au Parlement européen, nous nous battrons encore plus avec nos amis européens contre le monstre de l’UE, l’islam et l’immigration de masse ». Le PVV ne serait parvenu à rassembler que 4.1 % des suffrages. Aux dernières européennes, il était parvenu à rafler 13.3 % des suffrages. Un résultat qu’aucun sondage n’avait prévu.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct