lesoirimmo

«A Bruxelles, les logements sont impayables»

A la table laekenoise de l’Echappée, des pistes très concrètes pour sortir de la crise du logement.
A la table laekenoise de l’Echappée, des pistes très concrètes pour sortir de la crise du logement. - MATHIEU GOLINVAUX.

Matthieu Lietaert et sa trentaine de copropriétaires ont construit leur nid à Laeken, avec jardin s’il vous plaît ! A l’Echappée, chacun a son logement (dix-huit au total) et tout le monde partage une salle à manger, une cuisine, une buanderie, un atelier, quatre voitures et un ciné-club. La démarche fondatrice est sociétale (le sens du collectif, l’envie de rencontrer des gens) et environnementale davantage qu’économique. « Personne n’était à la rue, personne n’était à la limite du seuil de pauvreté, ce n’était pas facile pour tout le monde mais on a réussi notre projet sans aide, on avait donc du pognon », résume Matthieu Lietaert. Et du temps, car il leur en a fallu pour trouver les candidats à l’aventure, le terrain, l’architecte puis faire vivre le collectif.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct