Le foot, le langage universel pour les jeunes réfugiés

Les jeunes du centre pour Mena de Woluwe-St-Pierre ne restent que 6 semaines avant d’être orientés vers un lieu d’hébergement durable.
Les jeunes du centre pour Mena de Woluwe-St-Pierre ne restent que 6 semaines avant d’être orientés vers un lieu d’hébergement durable. - Olivier Polet

Je rêvais d’aller à l’école et d’améliorer ma vie », ânonne en anglais Foumgbe, jeune homme de 16 ans arrivé en Belgique depuis à peine un mois. Il a traversé une partie de l’Afrique et a passé la frontière européenne via l’Espagne. Son parcours reste mystérieux. Il préfère ne pas se livrer mais pour la première fois, il participe à une table de conversation en anglais et français au centre du club de foot du FC Royal Kraainem. Depuis 2015, le club grâce à son président Laurent Thieule, accueille des Mena, des mineurs étrangers non accompagnés, vivant dans les centres d’hébergement de Woluwe-St-Pierre et Rixensart. Trois fois par semaine, il leur offre un cours de français ou d’anglais ainsi qu’un entraînement de foot avec d’autres enfants de leur âge. Et comme toute activité sportive, elle se termine par une troisième mi-temps sous forme de repas.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct