Les téléphones, cet enfer des concerts

Jack White, ici à Werchter en 2018, en croisade depuis plusieurs années contre les téléphones lors de ses concerts.
Jack White, ici à Werchter en 2018, en croisade depuis plusieurs années contre les téléphones lors de ses concerts. - Mathieu Golinvaux-Le Soir

Selon une étude américaine réalisée en 2017, un Américain de plus de 18 ans passe en moyenne 2h51 par jour sur son téléphone. En Europe, les chiffres sont un peu moins élevés, mais restent conséquents : 168 minutes pour les 16-24 ans, 78 minutes pour les 35-44 ans. Surtout en considérant qu’il s’agit souvent de brefs coups d’œil pour vérifier si on a un nouveau message ou simplement s’occuper l’esprit qui s’éloignerait trop de l’écran…

Jack White fait partie de ces artistes qui en ont marre que le public qui vient les voir passe plus de temps le nez sur leur téléphone qu’à regarder ce qui se passe sur scène. Marre de tous ces écrans levés dans leur direction, de toutes ces mauvaises photos qui circulent, des vidéos où l’on ne voit rien, n’entend rien, mais qui se retrouvent pourtant directement sur la Toile.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct