Élections 2019: pourquoi le dépouillement en Wallonie a tourné au fiasco

Bureaux de vote à Limal.
Bureaux de vote à Limal. - PhotoNews

Le dépouillement des élections fédérales et régionales a tourné au fiasco ce dimanche en Wallonie. Le vote généralisé sur papier mais surtout des difficultés informatiques liées à l’encodage des résultats expliquent les retards pris dans les opérations post-électorales. Ainsi, à 19h30 en 2014, le dépouillement avait été mené à bien pour 30 % des bureaux pour ces élections régionales. Cinq ans plus tard à la même heure, on en était à moins de 5 %, soit 79 bureaux sur 1.360, autant dire rien du tout. Il faut encore préciser qu’à l’heure du JT de la RTBF, aucun résultat n’était disponible à Mons, Charleroi ou Liège, et dans la plupart des grandes villes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct