Les taxes de Trump sur l’acier ont fait beaucoup de perdants, notamment aux Etats-Unis

L’acier étranger qui ne parvient plus à pénétrer le marché américain a massivement été détourné vers le marché européen.
L’acier étranger qui ne parvient plus à pénétrer le marché américain a massivement été détourné vers le marché européen. - Reuters.

Le 1er juin, on célébrera, sans joie, le premier anniversaire de l’introduction des taxes américaines sur l’acier et l’aluminium (respectivement 25 % et 10 %).

« On a abusé des Etats-Unis pendant plusieurs décennies en matière de commerce. Ces jours-là sont terminés », avait expliqué le président américain, Donald Trump, pour justifier sa décision. Il espérait ainsi protéger l’industrie locale de l’acier étranger, principalement chinois. Début mai, depuis son compte Twitter, il écrivait qu’avec les différents droits de douane introduits sur les importations chinoises, la Chine payait depuis 10 mois des taxes aux Etats-Unis. En janvier, il avait déclaré que des milliards de dollars entraient dans le trésor américain, en provenance de Chine. « Les droits de douane payés aux Etats-Unis ont eu peu d’impact sur les prix des produits, principalement portés par » Pékin, selon lui.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct