France: Emmanuel Macron n’a pas tout perdu

Le duel RN-LREM permet à Emmanuel Macron de conserver l’avantage dans la perspective des prochains scrutins majoritaires, à commencer par la présidentielle de 2022.
Le duel RN-LREM permet à Emmanuel Macron de conserver l’avantage dans la perspective des prochains scrutins majoritaires, à commencer par la présidentielle de 2022. - Photo News

Emmanuel Macron a certes manqué son pari, celui de hisser son parti en tête du scrutin. Il s’incline (avec 22,4 % contre 23,3 %) devant le Rassemblement national. Mais l’Elysée n’a pas tout perdu. Loin de là.

Après sept mois de crise des gilets jaunes, il ne subit pas de débâcle. Mieux : le big bang opéré depuis la présidentielle il y a deux ans continue de susciter des répliques. En dramatisant l’enjeu et en faisant de l’élection un duel entre « progressistes » et « populistes », le chef de l’Etat a fixé le nouveau paysage politique à son avantage : un jeu à deux.

La République en marche finit de pulvériser les anciens partis de gouvernement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct