Élections européennes: les trois questions que posent encore les résultats

Les grands partis dominant traditionnellement le Parlement européen ont subi des pertes importantes lors du scrutin dimanche mais la poussée populiste de droite a été limitée.
Les grands partis dominant traditionnellement le Parlement européen ont subi des pertes importantes lors du scrutin dimanche mais la poussée populiste de droite a été limitée. - EPA

Les partis proeuropéens sont parvenus à contenir la poussée des eurosceptiques. Mais la dispersion des voix entre les groupes et les alliances à venir, soulève encore des interrogations.

1

Comment la droite radicale populiste va-t-elle s’organiser pour peser ?

Comme nous l’avions annoncé, la déferlante populiste n’a pas eu lieu, faisant place à un maintien des partis de droite radicale, plus ou moins solide en fonction des pays. La question maintenant est de savoir si ces partis, infiniment différents, vont parvenir à s’organiser et à s’unir avec les nationalistes. S’ils parvenaient à se fédérer, ils pourraient représenter la deuxième ou la troisième force du Parlement. Mais ils restent pour l’instant un ensemble disparate, dont les lignes politiques sont souvent contradictoires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct