Tour d’Italie: Roglic fragilisé par Nibali sur le Mortirolo

Vincenzo Nibali à l’offensive, une fois de plus.
Vincenzo Nibali à l’offensive, une fois de plus. - AFP

Elle paraissait un tantinet moins effrayante, les contreforts abrupts du Passo di Gavia ayant été engloutis par la neige d’un hiver récalcitrant et de facto, effacés de la vue des coureurs. Mais cette 16e journée de compétition, qui ressemblait a priori à l’étape reine de ce 102e Giro, est de celles qui compteront lorsqu’on décortiquera le scénario, avec un peu de recul. Par les leçons athlétiques et mentales qu’elle a imposées, au fil de 194 bornes accumulées sous une météo automnale, qui rappelait l’atmosphère d’un Tour de Lombardie. Par la fatigue qu’elle a instillée dans des organismes délavés, au lendemain d‘une journée de repos toujours redoutée, à l’orée d’une ultime semaine de course esquintante.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct