Belgique: silence on négocie

Selon Test-Achats, qui a réuni plus de 11.000 plaignants demandant une compensation, le groupe VW aurait trafiqué ses chiffres d’émissions d’oxydes d’azote « pour près de 400.000 voitures en Belgique ». L’action collective intentée par l’organisation de défense des consommateurs contre VW et l’importateur d’Ieteren a été jugée recevable par un tribunal fin 2017. Elle ne concerne que les voitures trafiquées achetées après le 1er septembre 2014. Test-Achats et le groupe automobile négocient actuellement sur les compensations réclamées à l’industriel. Cette phase devrait se terminer « début juillet », indique Jean-Philippe Ducart, le porte-parole de l’organisation. Se basant sur le droit économique belge, celle-ci réclame pour chaque plaignant une compensation égale à la valeur du véhicule, avec la possibilité pour le propriétaire de rester en possession de celui-ci. L’éventuel accord devra être ensuite validé par un tribunal bruxellois. Cette année-ci si tout va bien.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct