Un Roi dans la crise: comment Philippe gère l’après-26 mai

Le roi Philippe a reçu mercredi au Palais Tom Van Grieken, le président du Vlaams Belang. Un entretien qui a duré 22 minutes montre en main. © Photo News.
Le roi Philippe a reçu mercredi au Palais Tom Van Grieken, le président du Vlaams Belang. Un entretien qui a duré 22 minutes montre en main. © Photo News.

Lorsqu’il était prince, Philippe avait suscité la polémique en Flandre pour avoir assuré que des partis séparatistes comme le Vlaams Belang le trouveraient toujours sur leur chemin. Devenu Roi, Philippe restera dans l’histoire comme le premier monarque belge ayant accepté et accompagné la formation d’un gouvernement fédéral avec un puissant parti républicain et séparatiste, la N-VA en 2014. Et comme le premier Roi ayant consulté un parti d’extrême droite au lendemain des élections de 2019, depuis la rencontre entre Léopold III et Léon Degrelle en 1936 (si l’on excepte l’invitation de Baudouin au président du Vlaams Blok Karel Dillen, qui l’avait déclinée, en 1978).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct