Roland-Garros: «Vous n’allez pas me manquer…», souffle Naomi Osaka

Roland-Garros: «Vous n’allez pas me manquer…», souffle Naomi Osaka

Roland-Garros 2019 n’est pas encore vieux d’une semaine qu’il a déjà dit « à l’année prochaine » à de sérieuses candidates du côté féminin. C’est bien simple, du top 5 mondial, il ne reste plus que Simona Halep (3e mondiale), la solide tenante du titre, en lice !

Ce samedi donc, c’est la nº1 (elle est tout de même assurée de rester sur son trône après la quinzaine) qui a reçu son bon de sortie à la Porte d’Auteuil. Naomi Osaka, avec son tennis explosif, n’est pas vraiment une fan de la terre battue, mais surtout, elle tentait, ici, de pousser l’exploit jusqu’à remporter trois Grands Chelems d’affilée, après ses triomphes à New-York en septembre et à Melbourne, en janvier. Et quelque part, la Japonaise de 21 ans s’est mis cette pression inutile sur le dos, alors qu’elle devait déjà supporter de vivre son tout premier Grand Chelem en tant que nº1. Dès son entrée, à Paris, on avait compris que la tâche serait ardue.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct