Algérie: le Conseil constitutionnel juge la présidentielle «impossible» à organiser

Une manifestation à Alger ©EPA
Une manifestation à Alger ©EPA

Le Conseil constitutionnel algérien a jugé la présidentielle « impossible » à organiser, après le rejet des deux seules candidatures à ce scrutin prévu le 4 juillet, a annoncé dimanche la télévision nationale.

« Le Conseil constitutionnel rejette les deux dossiers de candidature déposés » et annonce par conséquent « l’impossibilité de tenir la présidentielle le 4 juillet » en Algérie, a-t-on indiqué de même source.

Ce scrutin était censé permettre l’élection d’un successeur au président Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné le 2 avril sous la pression conjuguée de la rue et de l’armée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct