Les communes au chevet des faucons pèlerins

Comme dans d’autres communes wallonnes, le fauconneau de Dottignies s’apprête aussi à prendre son envol.
Comme dans d’autres communes wallonnes, le fauconneau de Dottignies s’apprête aussi à prendre son envol. - D.R.

L’histoire est belle. Celle de la nature sauvée par l’homme. Il y a 25 ans, les faucons pèlerins ont miraculeusement réapparu dans nos contrées alors qu’ils avaient complètement disparu des radars depuis des années. La faute aux hommes aussi qui ont chassé ces mangeurs de pigeons ou qui les ont empoisonnés par l’utilisation massive des pesticides nocifs qui ont rendu leur nourriture – principalement des petits oiseaux – mortelle. Et puis, une directive européenne a scellé la protection de ces oiseaux sur l’ensemble du continent. « Et cela a tout changé », assure Didier Van Geluwe, ornithologue qui a en charge le programme de protection des faucons pèlerins à travers tout le pays. « Car on a beau protéger ces oiseaux en Belgique, cela ne sert à rien si les pays voisins où ils migrent permettent de les chasser. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct