Elections annulées: les Algériens arrachent une nouvelle victoire

Les Algériens l’avaient fait savoir massivement ces dernières semaines
: ils ne voulaient pas de ces élections organisées par le régime dont ils ne veulent plus.
Les Algériens l’avaient fait savoir massivement ces dernières semaines : ils ne voulaient pas de ces élections organisées par le régime dont ils ne veulent plus. - EPA.

Une (petite) victoire de plus pour « la rue » algérienne. Dimanche le Conseil constitutionnel a annulé les élections présidentielles du 4 juillet faute de combattants : les deux seuls candidats, d’illustres inconnus, ont été récusés par l’organe juridique pour dossiers non probants et il ne restait donc plus qu’à annuler un scrutin qui n’avait ni candidats ni électeurs. Car les Algériens l’avaient fait savoir massivement ces dernières semaines : ils ne voulaient pas de ces élections organisées par le régime dont ils ne veulent plus.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct