Elections 2019: PS et PTB ont-ils vraiment envie de gouverner ensemble?

Première rencontre, ce lundi au parlement de Wallonie, entre Elio Di Rupo et Paul Magnette (PS) d’un côté de la table, Germain Mugemangango, Raoul Hedebouw et Peter Mertens (PTB) de l’autre. Vrai début de rapprochement ou opération de communication
? © Belga.
Première rencontre, ce lundi au parlement de Wallonie, entre Elio Di Rupo et Paul Magnette (PS) d’un côté de la table, Germain Mugemangango, Raoul Hedebouw et Peter Mertens (PTB) de l’autre. Vrai début de rapprochement ou opération de communication ? © Belga.

Sur le papier, les deux formations politiques se sont rapprochées. Dans les faits, il paraît improbable de les voir former une alliance en Wallonie ou à Bruxelles. Les socialistes gardent en effet en mémoire les négociations de l’automne, quand le PTB avait refusé d’aller au pouvoir dans certaines communes. Mais les socialistes ne peuvent écarter d’emblée la formation de gauche radicale. Etat des lieux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct