Le soja belge, une idée qui germe

L’agriculteur flamand Simon Colembie a cultivé du soja pour Colruyt, mais son rendement n’est pas encore optimal
: 2,5 tonnes par hectares après tri.
L’agriculteur flamand Simon Colembie a cultivé du soja pour Colruyt, mais son rendement n’est pas encore optimal : 2,5 tonnes par hectares après tri. - D.R.

Le groupe Colruyt a annoncé la semaine dernière le lancement de burgers et tapenades à partir de soja cultivé en Belgique, en association avec l’agriculteur bio Simon Colembie, le producteur de produits veggie La Vie est belle et deux institutions scientifiques flamandes. Du soja belge ? L’idée fait son petit bonhomme de chemin auprès des agriculteurs flamands et wallons, ainsi que dans les laboratoires agronomiques qui cherchent les variétés les plus adaptées à notre climat.

« La culture du soja en Belgique n’est pas encore vraiment courante : une centaine d’hectares, dont un peu plus d’un tiers en Wallonie, estime Christine Cartrysse, ingénieure agronome à l’ASBL Appo, qui encadre les producteurs wallons de protéagineux et d’oléagineux. C’est une plante qui a besoin de beaucoup de chaleur et d’eau et qui est très sensible aux températures négatives. Il faut donc sélectionner des variétés précoces dont la période de végétation est courte. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct