Pour l’ONU, bannir l’IVG est contraire aux droits humains

Manifestation contre les coups portés au droit à l’avortement, le 4 juin dernier à New York.
Manifestation contre les coups portés au droit à l’avortement, le 4 juin dernier à New York. - Photo News.

La politique américaine qui veut aboutir à l’interdiction de l’avortement aux Etats-Unis s’apparente « clairement à de la torture. C’est une privation du droit à la santé » : pour Kate Gilmore, Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l’homme, qui s’est exprimée dans The Guardian, il s’agit d’une forme de « haine extrémiste », « une violence contre les femmes basée sur le genre ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct