Le Goûter matrimonial d’Ecaussinnes bientôt au patrimoine oral et immatériel de l’Unesco?

Le Goûter matrimonial.
Le Goûter matrimonial. - Thomas Lefebvre.

Le Goûter matrimonial est né en 1903 à Ecaussinnes, commune autoproclamée « Cité de l’amour », sous le nom de « Goûter monstre ». Cette année-là, Marcel Tricot, imprimeur et éditeur du journal La Sennette, se pique de revitaliser le rituel de « l’arbre de mai », une fête paysanne anciennement très populaire mais disparue depuis 1850. Il réalise une affiche qu’il placarde dans la commune et envoie à une dizaine de journaux. On peut y lire que, délaissées par un grand nombre de leurs concitoyens, les 60 jeunes filles à marier du centre de la commune invitent les jeunes gens des environs à prendre part au goûter qu’elles organisent au lendemain de la plantation dudit arbre, afin de donner aux célibataires l’occasion de se rencontrer.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Hainaut