Les nouveaux visages des transports publics

Pour certains trajets, les navettes autonomes peuvent être plus efficaces que des bus.
Pour certains trajets, les navettes autonomes peuvent être plus efficaces que des bus. - Dominique Duchesnes.

Il y a encore quelques années, un congrès de l’Union internationale des transports publics (UITP) rassemblait les constructeurs de métro et de bus, les gros opérateurs comme la RATP ou la Stib, et des régulateurs publics chargés d’organiser les transports dans les grandes métropoles de la planète. Aujourd’hui, alors que cette grand-messe bisannuelle, qui réunit 90 % des acteurs du transport public, se tient à Stockholm, la liste des participants s’est allongée. Les stands regorgent de développeurs d’applications pour faciliter les déplacements urbains, de trottinettes électriques, de société d’auto-partage. « Pendant très longtemps, nous avons vécu avec les mêmes moyens de transport », rappelle Sylvain Haon, directeur de la stratégie à l’UITP, « et depuis une décennie nous avons une révolution tous les dix-huit mois, avec Uber il y a quatre ans, les vélos en libre-service il y a un an, les scooters et les trottinettes électriques aujourd’hui… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct