Vie et mort d’une icône de la révolution syrienne

Vie et mort d’une icône de la révolution syrienne
AFP

Des milliers de personnes ont accompagné dimanche la dépouille d’Abdel-Basset al-Sarout à sa dernière demeure dans le cimetière d’Al-Dana, près de la frontière turque, dans la province rebelle d’Idlib. Mort au combat à 27 ans, Sarout était « une icône de la révolution », et sa fin symbolise le destin tragique d’un mouvement pour la liberté écrasé par la dictature.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Proche-Orient