Une loi d’extradition qui nuit gravement aux intérêts de Hong Kong

Un non géant à l’extradition.
Un non géant à l’extradition. - AFP.

Dimanche dernier, le centre de Hong Kong était envahi par plus d’un million de personnes, soit un habitant de Hong Kong sur sept, qui s’étaient donné rendez-vous pour clamer leur opposition à une loi sur l’extradition. Il s’agissait de la plus grande manifestation jamais organisée depuis le retour de cette ex-colonie britannique dans le giron chinois en 1997.

Et pourtant, ce mercredi, comme si de rien n’était, le parlement de Hong Kong – le LegCo, Conseil législatif – va examiner ce projet de loi visant à permettre l’extradition de suspects vers des pays avec lesquels Hong Kong n’avait jusqu’ici pas d’accord d’extradition, et notamment – surtout – vers la Chine, qui ne dispose pourtant pas d’une justice indépendante.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct