À Khartoum, la rue accroît la pression

Conséquence du mouvement de désobéissance civile :  de nombreux magasins et banques fermés.
Conséquence du mouvement de désobéissance civile : de nombreux magasins et banques fermés. - Reuters.

Nous avons essayé de protester, nous avons reçu des balles. Nous avons essayé les sit-in, nous avons reçu des balles. La désobéissance civile, c’est le seul moyen pacifique qui nous reste ». Au troisième jour, la porte-parole de l’Association des professionnels soudanais (SPA) Samahir Elmubarak est convaincue : le mouvement de désobéissance civile – sorte de grève générale – lancé par la contestation est le meilleur moyen pour tenter de résister aux militaires au pouvoir malgré la répression meurtrière.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct