Nicaragua: pourquoi Ortega a libéré Amaya Coppens et les autres détenus politiques

La première photo d’Amaya libre.
La première photo d’Amaya libre. - D.R.

Amaya est libre ! Nous attendions cela depuis si longtemps. Nous sommes tous très heureux qu’elle soit en sécurité, avec ses parents ! », sourit Anita Coppens, sa grand-mère belge.

En Belgique ou au Nicaragua, l’heure est au soulagement pour la famille de cette étudiante en médecine belgo-nicaraguayenne de 24 ans qui a passé 9 mois en prison pour avoir participé aux manifestations contre le pouvoir abusif de Daniel Ortega. 55 autres détenus également considérés comme des leaders du mouvement de protestation ont été libérés en même temps qu’elle et confiés au Comité international de la Croix-Rouge qui les a ramenés dans leurs familles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct