lesoirimmo

Janvier 2016: Réenchanter la politique? Tout reste à faire

Bart De Wever (N-VA) et Charles Michel (MR) © Photo News
Bart De Wever (N-VA) et Charles Michel (MR) © Photo News

Fragilisée, la suédoise ? C’est ce qu’on pourrait déduire de notre sondage, puisqu’elle perdrait sa majorité en sièges, à la Chambre. Gare cependant aux conclusions trop rapides. Primo, il s’agit d’un sondage, soumis aux limites du genre. Secundo, cette perte de majorité est à considérer en parallèle de la hausse de la cote du gouvernement fédéral. Plus que l’action de l’exécutif saluée par les sondés, c’est en fait la faiblesse de certains partis composant cette majorité qui la plombe. C’est le cas du CD&V, qui ne parviendrait visiblement pas à convaincre les électeurs de sa plus-value dans cet attelage particulier, et de l’Open-VLD, qui peinerait à exister dans un électorat particulièrement ciblé et choyé par la N-VA.

Si le duo N-VA-MR doit avoir des raisons de s’inquiéter un brin à la lecture de nos chiffres, c’est pour deux autres raisons.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct