Simon Worrall: «Mark Hofmann était un génie des fake news»

Mark Hofmann en 1984.
Mark Hofmann en 1984. - DR

Mark Hofmann était le meilleur faussaire littéraire de l’histoire. Mais c’était aussi un virtuose de la manipulation de la vérité qui savait que les gens croient ce qu’ils souhaitent croire et que la majorité d’entre nous est crédule. Il agissait comme un virus pour tous ceux avec qui il entrait en contact ; il attaquait et détruisait leurs défenses éthiques et psychologiques. C’était un génie malfaisant. » C’est ainsi que le journaliste et écrivain Simon Worrall nous décrit le personnage principal de The poet and the murderer

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct