Brésil: les échanges qui fragilisent le gouvernement Bolsonaro

Alors que l’opposition demande la démission de Moro (en arrière plan), Jair Bolsonaro (en avant plan) n’a pas encore décidé s’il apportait ou non son soutien au ministre.
Alors que l’opposition demande la démission de Moro (en arrière plan), Jair Bolsonaro (en avant plan) n’a pas encore décidé s’il apportait ou non son soutien au ministre. - Reuters

Ce mardi 11 juin, le président brésilien Jair Bolsonaro quitte précipitamment une conférence de presse. Un journaliste vient de lui demander son opinion sur le scandale « Moro gate ». Au cœur de cette affaire : des messages échangés entre plusieurs procureurs et Sergio Moro. Le ministre de la Justice, juge à l’époque, a condamné près d’une centaine de personnes dont l’ancien président Lula pour l’affaire Lava Jato, l’enquête contre la corruption au sein de Petrobras. Une enquête aujourd’hui remise en cause.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct