Tankers attaqués en mer d’Oman: le cœur pétrolier de la planète connaît une nouvelle alerte

Le Front Altair, sur la photo, transportait une cargaison de naphte à destination de Taïwan. Trois explosions avaient eu lieu à bord.
Le Front Altair, sur la photo, transportait une cargaison de naphte à destination de Taïwan. Trois explosions avaient eu lieu à bord. - EPA

La tension est montée d’un cran au Moyen-Orient avec l’attaque présumée survenue jeudi matin contre deux tankers qui naviguaient dans la mer d’Oman. C’est la Ve Flotte de l’US Navy, basée à Bahreïn, qui a indiqué avoir capté les appels de détresse lancés à un peu moins d’une heure d’intervalle par deux navires qui se trouvaient au large des côtes iraniennes, à la sortie du détroit d’Ormuz. Le premier est un pétrolier norvégien battant pavillon des îles Marshall, le Front Altair, qui transportait une cargaison de naphte à destination de Taïwan. Le second, un méthanier japonais battant pavillon panaméen, le Kokuka Courageous, convoyait du méthane et faisait route vers Singapour.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct