Affaire Mawda: l’enquête retardée… par les intempéries en Wallonie

L’enquête retardée.
L’enquête retardée. - Belga.

L’un des derniers devoirs d’enquête dans l’affaire Mawda est l’organisation d’une reconstitution des faits de la nuit du drame. Cette reconstitution a commencé le 6 juin dernier, en présence des protagonistes. A savoir : le père de Mawda, accompagné de son avocate, le policier tireur et le chauffeur présumé de la camionnette dans laquelle la fillette a trouvé la mort, touchée par la balle du policier fédéral. Mais cette reconstitution n’était pas terminée : le policier, notamment, n’avait pas eu le temps d’expliquer sa version des faits.

La scène a eu lieu dans un hangar de l’ancienne protection civile de Ghlin. Mais depuis, les intempéries ont frappé la région de Mons. Il nous revient qu’une partie de la toiture a été endommagée. « Comme on ne peut pas réaliser une reconstitution les pieds dans l’eau, la suite est reportée au mois de septembre », souffle une source proche du dossier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct