Le vrai ou faux: la droite radicale populiste a-t-elle réussi à créer son supergroupe au Parlement européen?

De gauche à droite 
: le président du groupe Marco Zanni (Lega), Marine Le Pen (RN), Jorg Meuthen (AfD) et Gerolf Annemans (Vlaams Belang).
De gauche à droite : le président du groupe Marco Zanni (Lega), Marine Le Pen (RN), Jorg Meuthen (AfD) et Gerolf Annemans (Vlaams Belang). - Reuters.

FAUX

C’était l’espoir – pas si fou – des partis d’extrême droite européens : parvenir à rassembler au-delà de leur ancien groupe, Europe des nations et des libertés. En chapardant les Hongrois du Fidesz au Parti populaire européen, en attirant les Britanniques europhobes menés par Nigel Farage ou encore en séduisant les nouveaux venus espagnols de Vox. Tâches auxquelles Marine Le Pen et Matteo Salvini ont échoué.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct