Rallye de Sardaigne: «J’ai perdu une bataille mais pas la guerre», réagit Sébastien Ogier après son abandon

Rallye de Sardaigne: «J’ai perdu une bataille mais pas la guerre», réagit Sébastien Ogier après son abandon
EPA

Un peu poussiéreux et beaucoup tendu, Sébastien Ogier s’est livré au jeu de l’interview sous l’auvent Citroën ce vendredi en début d’après-midi. A l’heure où ses petits camarades reprenaient une tranche de fournaise sarde, l’homme aux six titres mondiaux s’apprêtait à filer sous la douche.

« C’est une stupide erreur de ma part qui m’a contraint à l’abandon dans le dernier tronçon de la matinée », admettait le Français. « Mais vous admettrez que les fautes sont rarement intelligentes. Je connais parfaitement l’endroit où j’ai cassé la direction de ma Citroën. Le rocher était évidemment là pendant le shakedown. Simplement, j’ai braqué un poil trop tôt. La roue avant gauche a touché la pierre, ce qui a immédiatement brisé la direction. On s’est garé sur le côté pour ne pas gêner les autres concurrents. J’ai bien tenté de réparer mais il n’y avait rien à faire : l’abandon était inévitable. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Rallye