Rallye de Sardaigne: «On ne sait pas ce qui peut arriver», confie Thierry Neuville après la dixième spéciale

Rallye de Sardaigne: «On ne sait pas ce qui peut arriver», confie Thierry Neuville après la dixième spéciale

Ce samedi matin, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul partent en 5e position sur les chemins de terre sardes. Avec près d’une minute de retard sur les leaders et 30 secondes par rapport à Meeke, leur plus « proche » adversaire, les Belges savent que leurs ambitions sont limitées. Ce qui n’altère en rien la motivation du pilote de Saint-Vith…

« Nous donnons le meilleur de nous-mêmes », racontait Neuville à l’arrivée du premier secteur (Coiluna-Loelle, 14,97 km) de cette 2e étape. « Le but, c’est de signer de bons chronos et d’améliorer le comportement de la voiture. On ne sait pas ce qui peut arriver aux concurrents devant nous. Ce rallye est très exigeant pour les mécaniques et cette journée (142,42 km contre le chrono) est la plus longue du rallye. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Rallye