Formation des gouvernements: voici comment les partis négocient

Au 491
e
 jours des négociations de la plus longue crise institutionnelles qu’a connue la Belgique, les sourires étaient crispés. Ils y sont tout de même arrivé, cinquante jours plus tard. © Belga.
Au 491 e jours des négociations de la plus longue crise institutionnelles qu’a connue la Belgique, les sourires étaient crispés. Ils y sont tout de même arrivé, cinquante jours plus tard. © Belga.

1

La grande réconciliation

Les électeurs ont distribué les cartes le 26 mai, aux politiques d’entrer en jeu pour former des majorités. Il n’existe pas de guide pratique ni de règle dans la Constitution, les négociateurs doivent donc se débrouiller. « Cela ne veut cependant pas dire que rien n’est prévu », précise Stéphanie Wattier, constitutionnaliste à l’UNamur. « Ce à quoi on assiste en ce moment est une procédure d’usage, un rituel politique. C’est important d’avoir un cadre global mais tout autant d’avoir une latitude dans le dialogue pour pouvoir sortir de situation de crise. Sinon, on risquerait de devoir tout de suite retourner aux urnes. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct