Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

Un bateau iraninen tente de maîtriser le feu sur un tanker norvégien
Un bateau iraninen tente de maîtriser le feu sur un tanker norvégien - AFP

Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump ont promptement pointé un doigt accusateur vers l’Iran. Sans apporter de preuves convaincantes, juste une vidéo en noir et blanc censée montrer une équipe marine iranienne à l’action contre la coque d’un navire. Mike Pompeo, secrétaire d’Etat, a reconnu que l’accusation se fondait sur l’analyse qu’aucun groupe non étatique de la région « n’a les ressources et la compétence pour agir avec un tel degré de sophistication ».

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct