24H du Mans: Toyota s’offre un nouveau doublé… en grimaçant

Alonso (devant Buemi et Nakajima) peut pavoiser
: il est double vainqueur du Mans, et champion du monde d’endurance.
Alonso (devant Buemi et Nakajima) peut pavoiser : il est double vainqueur du Mans, et champion du monde d’endurance. - afp.

Les 87e 24 Heures du Mans ne resteront pas comme les plus passionnantes de leur histoire. A aucun moment, Toyota n’a fait mine de pouvoir échouer dans la confirmation de sa victoire enfin décrochée douze mois plus tôt dans la Sarthe. Et de fait, comme l’an dernier, c’est même un doublé qui est venu récompenser l’implication du constructeur japonais dans la plus grande course d’endurance au monde. Avec le titre de champion du monde des pilotes venu s’ajouter à celui des constructeurs glané six semaines plus tôt à Spa, tout semblait en place pour que la fête batte son plein autour du podium, encore complété par le proto du SMP Racing emmené par notre compatriote Stoffel Vandoorne, très impressionnant dans sa nouvelle vie de pilote, ex-Formule 1.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct