Elections 2019: une coalition minoritaire, pas forcément la solution la plus démocratique

Jean-Marc Nollet.
Jean-Marc Nollet. - Olivier Polet.

Quand on parle de coalition portugaise ou « coquelicot », les images qui viennent à l’esprit sont colorées et ensoleillées. Ces deux pistes qui circulent déboucheraient pourtant sur tout sauf une ambiance de vacances. Une alliance entre le PS et Ecolo en Wallonie ou entre le Vlaams Belang et la N-VA en Flandre plongerait la région en question dans une situation inédite. On ferait face à des gouvernements minoritaires, qui ne disposeraient donc pas de la majorité des sièges dans leur parlement respectif. Ils devraient d’office trouver un appui extérieur.

La solution « minoritaire » a déjà été testée et approuvée par les Espagnols, les Anglais ou encore les Portugais. Possible donc, mais pas la plus logique vu le paysage actuel. Des deux côtés de la frontière linguistique, il existe d’autres possibilités, majoritaires cette fois, comme une alliance PS-MR, ou l’arc-en-ciel si on y ajoute les écologistes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct