André Kaspi: «Certains Américains préfèrent se défendre tout seuls»

Les fabricants d’armes ciblent désormais le marché féminin.
Les fabricants d’armes ciblent désormais le marché féminin. - Reuters.

À chaque tuerie de masse, c’est la même incompréhension de ce côté de l’Atlantique : pourquoi une majorité d’Américains s’accroche-t-elle au sacro-saint deuxième amendement de leur Constitution qui, depuis 1791, accorde le droit à chacun de posséder une arme ?

Dans son nouvel ouvrage, La Nation armée, qui vient de sortir aux éditions de l’Observatoire, l’historien français André Kaspi, grand spécialiste des États-Unis d’Amérique, s’est penché sur cette question, qui nous plonge au cœur de la culture américaine, si proche et si différente de la nôtre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct