Les enseignants du secondaire se sentent mal aimés

Les profs auraient-ils le blues
?
Les profs auraient-ils le blues ? - Mathieu GOLINVAUX.

Après Pisa, voici « Talis ». Rien à voir avec un train à grande vitesse. Talis est l’acronyme de « Teaching And Learning International Survey », une enquête internationale administrée par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) dans une cinquantaine de pays du monde, dont la Belgique. En donnant la parole aux enseignants, elle tente de baliser les conditions d’exercice du métier, s’intéressant plus particulièrement aux professeurs et aux chefs d’établissement du premier degré de l’enseignement secondaire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct