Archives de l’État: un besoin pressant de place

Karel Velle, archiviste général du Royaume.
Karel Velle, archiviste général du Royaume. - Bruno D’Alimonte.

ENTRETIEN

Archiviste général du Royaume depuis bientôt quinze ans, Karel Velle est un homme rond, un réaliste qui ne cherche rien d’autre que le consensus. Même si « ses » Archives de l’État connaissent des difficultés budgétaires comme bien d’autres établissements scientifiques fédéraux (ESF), ne comptez pas sur lui pour critiquer le Selor ou la Régie des bâtiments. Jusqu’à présent, il est heureux du développement des archives délocalisées de Mons, Eupen ou Arlon, Bruges ou Anvers. Mais il a beau faire ses comptes : il lui manque à Bruxelles, au bas mot, 50.000 mètres de rayonnage linéaire pour stocker, avec une certaine urgence, de nouvelles archives. Par ailleurs, il est convaincu qu’il ne pourra pas payer la facture de chauffage 2019…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct